Le chercher à les comprendre et à expliquer

Le but de cette enquête est d’étudier la publicité sous forme de
catalogues de supermarché à l’Île Maurice d’un point de vue sociolinguistique.
Parmi les langues parlées l’anglais, le français et le créole mauricien sont
les plus utilisées dans ce pays. Le créole mauricien est une langue liée au
territoire de l’île mais il est aussi reconnu pour être une langue à base
française. La société mauricienne encourage de plus en plus l’utilisation du
créole local. Pourtant, les grandes surfaces emploient d’autres langues afin
d’assurer une bonne la compréhension de la part des locuteurs concernés.

 

Les deux questions de recherche auxquelles nous souhaitons
répondre à travers cette étude sont :

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

1. Quel
rôle les catalogues des grandes surfaces joue-t-ils dans le choix des mauriciens à
acheter leurs provisions ?

2.
Quel est le rôle de la langue dans les catalogues de supermarchés mauricien ?

Notre
corpus vient de deux sources : cinq catalogues de supermarchés datant du mois
de janvier, et d’un questionnaire que nous avons conçu en fonction de nos
objectifs de recherche. Après avoir élaboré deux questions de recherche et un
questionnaire, nous avons décidé d’avancer deux hypothèses concernant nos
questions de recherche.

Premièrement, nous estimons que les lecteurs s’intéressent bien
évidemment plus au prix qu’à la langue mais que ce facteur reste quand même important
dans la lecture d’un prospectus. Deuxièmement, nous supposons qu’à l’Île
Maurice, le créole mauricien ayant l’image d’une langue du statut bas, elle
n’est pas capable assurer la communication écrite comme le demande les
publicités. Nous constatons que même si les catalogues que nous avons utilisés
pour notre recherche contiennent des éléments du créole mauricien les individus
questionnés ont préférés répondre en français. Pour avoir des résultats
concrets avec notre étude, nous utilisons les méthodes qualitatives et nous
analyserons les résultats du questionnaire en nous penchant sur la situation
multilingue et sur le contact des langues. Notre objectif est « de pouvoir
appréhender des phénomènes, de chercher à les comprendre et à expliquer leur
impact sur les façons de faire et de penser des populations, phénomènes que
l’on ne peut appréhender que de cette manière » (BOUCHON, 2009 : 07).